Chronique Blockchain #2 - L’éducation et la formation face à la technologie blockchain

D’après un rapport publié par Linkedin au début de l’année, la blockchain sera la compétence la plus demandée par les employeurs en 2020 et ces profils sont en forte demande. Comprendre les enjeux de la technologie considérée comme la plus prometteuse du XXIe siècle devient alors primordial pour participer au monde économique de demain qui est déjà activement en train de se dessiner. Ainsi, selon Gartner, dans les 5 à 10 prochaines années, l’activité de toutes les industries ou presque sera transformée par les registres décentralisés.

 

L’éducation et la formation à la technologie blockchain ont donc un rôle clé à jouer pour la compréhension de son adoption massive. Ainsi l’éducation est sans aucun doute l’un des premiers facteurs qui permettra de ne pas manquer le tournant technologique du XXIe siècle. Cependant, dans une société en pleine mutation, face à l’accélération de l’innovation et des nouvelles technologies, le savoir peut vite devenir obsolète. Les systèmes éducatifs sont de plus en plus sollicités pour correspondre aux réalités et aux besoins économiques des sociétés. Certains systèmes qui n’ont pas évolué limitent l’accès aux compétences nécessaires pour faire prospérer les économies et présentent des risques pour la productivité mondiale. Selon une estimation de 2019 du World Economic Forum, jusqu’à 11’500 milliards de dollars pourraient être ajoutés au PIB mondial d’ici 2028 si les pays réussissent à mieux préparer aux besoins de l’économie future. Et d’ici 2022, chacun aura besoin en moyenne de 101 jours d’apprentissage supplémentaires pour suivre le rythme de l’évolution du monde du travail. Adapter le système éducatif à ces évolutions est donc crucial pour notre époque.

 

Alors que les systèmes d’éducation traditionnels ont été conçus pour diminuer l’apprentissage avec l’âge, un nouveau système doit émerger, la formation doit être continue tout au long du parcours des individus permettant ainsi de mettre à jour ses connaissances au gré des évolutions du marché. En termes de formation, l’école CREA propose notamment en partenariat avec Wecan un cycle certifiant en stratégie blockchain s’adressant aux personnes désireuses d’identifier les opportunités de marché offerte par la technologie. Autre illustration de la nécessité d’adaptation de l’offre éducative, la croissance des cours en ligne ou «MOOC» qui a connu une croissance de plus de 683% depuis 2012.

 

Dans le domaine, Wecan Accelerate, accélérateur de solutions blockchain spécialisé sur Libra est l’un des pionniers dans l’offre e-learning sur la blockchain. Cette offre entièrement numérique permet de se former sur les fondamentaux de la blockchain Libra, d’identifier des cas d’applications concrets et de construire des applications solides. Une fois le cours complété, une certification est remise.

En effet, en dehors de son aspect technique, la compréhension de cas d’usages blockchain et du bouleversement des industries établies est essentielle pour la considérer comme une opportunité et non une menace. L’identification de nouveaux business models, des gains d’efficacités et de productivité sont autant d’opportunités permises par une bonne compréhension du fonctionnement des registres distribués. Ainsi, l’éducation est sans aucun doute l’un des premiers facteurs qui permettra de ne pas louper le tournant technologique du XXIe siècle.

 

Frederic Dumonal – Wecan Accelerate ; Camille Ernoult – Wecan